Twinmax

Synchronisation d'une Suzuki VX800

Synchronisation d'une Suzuki VX800

Tout commence avec la certitude que mon moteur ne répond plus correctement aux accélérations, que le RPM ne correspond plus à celui d’avant / vitesse et une plus forte consommation. Je roule en ville mais quand même 8L/100 c’est trop !

Alors à force de repousser, faut y aller vu que l’investissement vaut le coup : entre 100/150€ la synchro chez le mécano contre trois heures (pour une première fois, soit une heure la prochaine fois) et 99€ tout compris : Le TwinMax est livré avec les deux embouts M5, les joints toriques et la pile carré 9V. En plus, la possibilité, d’apprendre (toujours important) et de refaire à volonté, autant pour moi que pour d’autres si besoin.

Même si cet appareil est donné pour un bicylindre, il est possible de l’utiliser pour un 4 pots ! y a pas photo !

 

J’ai souhaité, partir de zéro, donc j’ai tout d’abord contrôlé, les deux carburateurs : niveau de cuve, nettoyage intérieur et des gicleurs, état des membranes trouées que j’avais réparé il y a deux ans, suivant les conseils de papy (couture + colle) et qui sont toujours bonnes... Merci !!!!!

J’ai aussi voulu régler le cable de synchro, carburateurs montés. A ne pas faire, c’est une grosse galère pour passer les clés. J’aurais du le faire lors du démontage des deux carburateurs mais je les ai fait un par un.

Donc un peu de temps, et un réservoir assez vide, m’ont permis de m’y mettre !
J’ai donc repris tous les topics, connus, allemands compris, la RMT, le manuel d’atelier (les deux ne donnant qu’une idée des réglages) et la fiche technique de l’appareil. Tout est utile la première fois.

 

1ère étape

Repérer les deux orifices (vis cruciforme + joints) dédiés à la mise en place des deux embouts M5 coté gauche pour l’arrière et coté droit pour l’avant. N’ayant pas des mains de sage femme, j’ai scié un des embouts pour le visser grâce à un tournevis plat.

Pour l’avant, ne pas se connecter sur la prise fixée sur la pipe d’admission, elle est fondamentale pour la dépression du carburateur arrière ou faire comme les allemands en utilisant un Té sur ce tuyau, ce qui me semble plus judicieux, mais bon, je ne l’avais pas prévu !

Il faut démonter la boite d’équilibrage des boites de filtre à air, (laisser pendre)

 

2ème étape

Démonter le réservoir, et passer le tuyau d’alimentation, au dessus du cadre afin de pouvoir le soulever pour passer le tournevis cruciforme au réglage du ralenti du cylindre avant et la clé de 8 pour serrer le contre écrou.

 

3ème étape

J’ai scotché l’appareil sur le dessus du réservoir afin d’avoir les mains libres et une lecture permanente et facile. J'ai connecté les deux tuyaux sur les carburateurs. J’ai choisi la sortie gauche pour le carburateur arrière et la sortie droite pour le carburateur avant.

Ce choix influence les réglages : augmentation ou diminution des carburateurs avant ou arrière vu qu’il s’agit de synchroniser à 0 les deux carburations. L'aiguille part à gauche ou à droite en fonction de ce choix. C’est en fonction de ce choix qu’il faudra tâtonner pour trouver quelle action est la bonne.

 

4ème étape

La fiche technique du TwinMax est explicite. Donc tout d’abord régler le zéro de l’appareil : Sensibilité (bouton gauche) au max et ajustage avec le zéro (bouton droit). Ce réglage important est très sensible.

 

5ème étape

Mettre le moteur à température. Pour commencer le réglage du ralenti, je l’ai réalisé sans que le câble de synchro soit tendu correctement, ce qui d’ailleurs met en question sa vraie fonction (la seule que je vois est d’ajuster le ralenti du cylindre avant si l’on augmente le ralenti sur la vis ajustable du cylindre arrière).

C’est là qu’il devient utile de soulever le réservoir pour l’accès à la vis de réglage, du carburateur avant. A terme, j’envisage de la changer pour soit une vis «molette» comme à l’arrière, soit une BTR.

Ajuster donc les deux carburateurs pour arriver au zéro avec une sensibilité augmentée voir max. L’appareil est assez sensible pour qu’il capte la variation dépressionnaire entre les deux cylindres et donc l’aiguille oscille gauche droite très vite. Il faut donc trouver et considérer sa propre finesse d’ajustage.

 

6ème étape

Une fois le ralenti réglé, j’ai réglé la tension du câble de synchro (et là c’est galère). Monter dans les tours 2000, 3000trs/min et faire le réglage de la synchro grâce aux deux câbles d’accélération.

Là aussi c’est galère pour passer les clés de 8 et de 10 pour les contres écrous. Je préconise d’utiliser des clés à œil qu’il faudra scier pour les passer par le câble d’accélération !

Pour l’affinage (du fromage) choisir sa propre tolérance car au max, 1/8 de tour de tension. Sur les câbles fait dévier l’aiguille d’un coté ou de l’autre c’est très très précis et sensible.

 

Conclusion

Il faut l’avoir fait une fois et tâtonner un peu pour se rendre compte que ce n’est pas sorcier. Je n’ai pas encore pu contrôler la consommation mais j’ai diminué le nombre de tours moteur/vitesse. Je sens le moteur mieux respirer et surtout mieux réagir à la commande de gaz, c’est vraiment agréable.

 

Vous avez besoin d'un TwinMax ? C'est ICI

Laissez un commentaire