Twinmax

Comment utiliser le Twinmax ?

Comment utiliser le Twinmax ?

LE PRINCIPE DE L'EQUILIBRAGE DES CARBURATEURS 

Sur un moteur multicylindres à plusieurs carburateurs, il est essentiel que les carburateurs soient synchronisés de manière à alimenter tous les cylindres de façon homogène. Le principe est alors d'égaliser la pression (ou plutôt la dépression) au sein de chacun des carburateurs, au ralenti et à tous les régimes moteur, en agissant sur les vis de synchronisation. (Voir l'article "Pourquoi équilibrer les carburateurs")

 

TWINMAX : LE SYNCHRONISATEUR LE PLUS SIMPLE A UTILISER

Le Twinmax ne pèse que 200g et tient dans la main. Il ne nécessite aucune mise en oeuvre contraignante et aucun outil spécifique. Il suffit de l'allumer et il est prêt à fonctionner. Il est livré avec tous les accessoires qui permettent de réaliser un équilibrage sur quasiment tous les moteurs.

 

LA PHILOSOPHIE DU TWINMAX

Le Twinmax est un appareil électronique qui utilise un capteur de pression d’air à 2 entrées. Un module électronique reçoit les mesures de pression et les interprète en fonction de la sensibilité désirée. Un afficheur indique précisément la différence de pression existant entre les 2 entrées d’air. Il suffit alors de relier les 2 entrées d’air aux pipes d’admission des carburateurs ou du système d’injection pour constater la différence de pression qui peut exister à tous les régimes.

 

LA SYNCHRONISATION EST LE DERNIER REGLAGE A EFFECTUER

La synchronisation des carburateurs est le dernier des réglages à effectuer et le réglage des carburateurs est le dernier des réglages à effectuer sur un moteur. Conséquences : il faut d'abord vérifier tout le circuit d'allumage (bougies, rupteurs...) puis vérifier le circuit d'alimentation en air (filtre à air, boite à air...) et enfin le circuit d'alimentation en essence (filtre, richesse, ralenti...)

 

LA METHODE

La synchronisation parfaite du système d'injection et des carburateurs se réalise en 2 étapes :

1ère étape : Régler la synchronisation au ralenti

    1. Dévissez les vis de dépression situées sous les carburateurs et branchez les deux tubes du Twinmax sur les entrées.
    2. Allumez le Twinmax en appuyant sur le bouton rouge, tournez le bouton "sensibilité" vers maxi et amenez l'aiguille au centre du cadran au moyen du bouton "Zéro"
    3. Démarrez le moteur et ramenez la sensibilité du Twinmax au 3/4 du maximum, ce qui sera suffisant pour de bons réglages.
    4. Le régime de ralenti étant stable, l'aiguille doit plus ou moins dévier sur la droite ou la gauche. Sinon, il faut augmenter la sensibilité du Twinmax.
    5. Choisissez un premier carburateur et réglez le ralenti au niveau préconisé par le constructeur. L'aiguille peut alors dévier encore plus fortement.
    6. Synchronisez alors le second carburateur en agissant sur la vis de ralenti pour ramener l'aiguille du Twinmax sur 0
    7. Coupez le contact et si vous ne prévoyez pas de faire ensuite la synchronisation dynamique, revissez les vis de dépression des carburateurs.

 

2ème étape : Régler la synchronisation dynamique

    1. Ayant réalisé la synchronisation au ralenti, l'aiguille du Twinmax ne doit pas dévier sur la droite ou la gauche
    2. Amenez le régime moteur vers 1500 à 3000trs/min afin de mettre les câbles de gaz sous tension. L'aiguille du Twinmax dévie alors si il y a un défaut de synchronisation.
    3. Réglez le système de levée des boisseaux ou d'ouverture des papillons jusqu'à ce que l'aiguille du Twinmax soit parfaitement alignée sur "0". La synchronisation dynamique est alors terminée
    4. Coupez le contact et revissez les vis de dépression des carburateurs.

 

OU TROUVER LES PRISES DE SYNCHRONISATION ?

Sur les carburateurs les plus récents, les prises de synchronisation sont toujours présentes et faciles à repérer. Dans le doute, consultez le manuel de votre véhicule. Sur les carburateurs plus anciens, il peut être nécessaire de visser des adaptateurs sur les filetages prévus à cet effet (généralement les filetages sont en M5 ou en M6). Très rarement, il n'existe aucune prise de synchronisation. Dans ce cas, il faut percer la pipe d'admission et la fileter au pas de l'adaptateur (M5 ou M6)

 

LE CAS DES RAMPES DE CARBURATEURS

Une rampe de carburateurs est généralement composée d’un carburateur de référence. C'est celui qui ne possède pas de vis de synchronisation. Il suffit alors d'équilibrer chaque carburateur par rapport au carburateur de référence.

Par défaut, il faut identifier le carburateur dans lequel la dépression est la plus faible : il servira d’étalon. Il suffit ensuite d’équilibrer chaque carburateur avec le carburateur étalon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez besoin d'un Twinmax ? C'est ici !

Laissez un commentaire